Il a récemment eu 90 ans, il est long d’environ 120 km et, dans le tronçon entre Borgo San Dalmazzo et Breil-sur-Roya, il traverse les Alpes Maritimes à travers les étroites vallées de la Roya et de la Vermenagna grâce à une série de travaux d’ingénierie de grande valeur. Sur son parcours, on compte en effet plus de quatre-vingts ponts et viaducs et une centaine de tunnels. Certains sont vissés dans la roche à la suite d’un audacieux aménagement hélicoïdal pour surmonter la dénivellation imposée par la montagne, soit un millier de mètres en moins sur une longueur de cinquante kilomètres à vol d’oiseau.

Il s’agit de Cuneo-Ventimiglia-Nice, le “Chemin de fer des merveilles”, qui a été classé en 2016 par le magazine allemand Hörzu parmi les dix plus belles lignes ferroviaires du monde.

C’est Camillo Benso, le célèbre comte de Cavour et Premier ministre italien, qui a présenté la demande de construction en 1853. Cependant, les travaux ne commencent qu’en 1882 et se poursuivent pendant des décennies, jusqu’à ce que les dernières sections du côté français ne soient achevées qu’après la Première Guerre mondiale. La ligne complète est inaugurée le 30 octobre 1928.

Après la Seconde Guerre mondiale, lorsqu’elle fut interrompue et que beaucoup de ses ouvrages furent endommagés, la voie ferrée resta inopérante jusqu’en 1979 : ce n’est qu’alors que les trains reprirent la circulation sur sa voie unique.

Malgré son caractère spectaculaire, la ligne est en déclin depuis quelques années, ce qui a entraîné une réduction considérable du nombre de lignes et une menace récurrente de fermeture, exacerbée par la double gestion de l’Italie et de la France.

De nombreux groupes de sensibilisation locaux travaillent d’arrache-pied pour que ce transport historique ne soit pas oublié et réclament la mise en place de politiques de revitalisation pour développer un itinéraire qui pourrait jouer un rôle majeur en termes de tourisme.

Le projet unique ALPIMED MOBIL a également placé parmi ses principaux objectifs la valorisation de Cuneo-Ventimiglia-Nice, considéré comme un axe stratégique pour la mobilité durable sur le territoire.

Pour atteindre ces résultats, une partie du travail est effectuée au niveau de la communication et de la sensibilisation. Parmi les nombreuses initiatives mises en place, notons l’édition 2020 de “I Luoghi del Cuore”, le plus important projet italien de sensibilisation à la valeur du patrimoine culturel, organisé par le FAI – “Fondo per l’Ambiente Italiano”.

Tous les deux ans, le FAI propose de voter sur des lieux uniques qui représentent une part importante de notre vie et que nous voudrions protéger pour toujours, des lieux à ne pas oublier et à préserver pour l’avenir. Suite à ce vote, l’organisation lance des projets d’entretien, de protection, de promotion et de développement pour protéger et valoriser les biens les plus plébiscités par le grand public. C’est une occasion unique  à ne pas manquer pour mettre en valeur le patrimoine culturel qui risque d’être injustement oublié et de tomber en ruine.

Cuneo-Ventimiglia-Nice a donc été mentionné dans ce concours et, grâce à la contribution de comités spontanés invitant la population à voter, la ligne ferroviaire se trouve actuellement à la deuxième place du classement. Il reste du temps jusqu’au 15 décembre pour voter et contribuer à garantir au chemin de fer magique un avenir digne de ce nom, en préservant son patrimoine artistique, architectural et technique : le vote peut être réalisé directement en ligne à l’adresse https://www.fondoambiente.it/il-fai/grandi-campagne/i-luoghi-del-cuore/cerca-un-luogo.

Pour compléter vos connaissances sur cet ouvrage exceptionnel de génie civil, deux musées fascinants sont visitables, côté italien et côté français.

Dans l’ancien dépôt de locomotives de la gare de Breil-sur-Roya se trouve l’Ecomusée du Train des Merveilles [https://www.vermenagna-roya.eu/it/patrimonio/ecomuseo-du-haut-pays-e-dei-trasporti/]. Il conserve un grand nombre de matériel ferroviaire, dont des locomotives spectaculaires. La gare de Robilante abrite le Museo de la Cuneo-Nice [https://www.vermenagna-roya.eu/it/patrimonio/museo-della-cuneo-nizza/], un musée permanent où des objets souvenirs, des photographies d’époque, du matériel de manœuvre, du mobilier et des maquettes permettent aux visiteurs de revivre l’histoire de la ligne de chemin de fer.

Il ne vous plus qu’une chose à faire : voter pour cette merveille de chemin de fer.

Crédits photo : Fédérico Santagati