À Cuneo, un festival de l’innovation pour les zones rurales au profit de l’environnement, de l’économie et de la société

À Cuneo, un festival de l’innovation pour les zones rurales au profit de l’environnement, de l’économie et de la société

Tout est prêt pour la 2ème édition de “Great Innova”, le festival de l’innovation qui aura lieu à Cuneo les 9 et 10 octobre 2020. Après un premier test en 2018 et le grand succès de la première édition en septembre 2019, le festival a choisi cette année de se donner comme thème principal #BEYOND le pouvoir des valeurs et montrera comment l’innovation doit nécessairement reposer sur trois piliers essentiels : la durabilité environnementale, sociale et économique. À travers des moments de mise en réseau, le festival veut promouvoir l’échange culturel entre les différentes générations et les professionnels, en aidant au partage et au développement des externalités positives.

Un nouveau défi pour ce jeune événement qui incarne parfaitement les principes du développement durable de PITER ALPIMED et qui a déjà réussi à créer de nouveaux ponts entre la région de Cuneo et le reste de l’Italie, en consolidant les relations d’estime et de confiance de l’écosystème italien de l’innovation, généralement perçu comme très éloigné du territoire local.

Great Innova est dédié au local, aux territoires de montagne, loin des dynamiques métropolitaines et où l’innovation numérique est moins palpable. Great Innova fait partie de l’alliance “Repubblica Digitale”, une initiative stratégique italienne promue par le Département pour la transformation numérique de la Présidence du Conseil des Ministres, pour combattre toutes les formes de fracture numérique à caractère culturel.

Les objectifs sont ambitieux, mais à portée de main : avant tout, sensibiliser aux questions numériques, en impliquant un public incluant les jeunes étudiants. C’est à eux qu’il faut transférer les valeurs qui sont à la base de l’innovation, en la canalisant dans le sillon vertueux de la durabilité et en fournissant des idées pour approfondir et partager des pratiques utiles à l’écosystème local et non local.

C’est pourquoi la première journée du festival, le vendredi 9 octobre, est consacrée aux jeunes : le matin, des élèves de trois lycées de Cuneo, Mondovì et Alba seront impliqués dans une étude approfondie de la culture d’entreprise et de la technologie, tandis que l’après-midi, la Casa del Fiume, le centre transfrontalier d’éducation environnementale du parc fluvial “Gesso e Stura” de Cuneo, sera le cadre d’un laboratoire scientifique pour les enfants de 11 à 14 ans sur le changement climatique. Les recherches de certains scientifiques seront le point de départ d’activités expérientielles qui permettront aux jeunes participants de regarder le monde et nos choix d’une manière différente et consciente. La participation, gratuite, avec un nombre limité de participants et l’inscription est obligatoire selon la réglementation en vigueur : le laboratoire se tient de 17 à 18h30 et pour plus plus d’informations, vous pouvez contacter l’organisation sur eventi.parcofluviale@comune.cuneo.it ou +39.0171.444501.

Le samedi 10 octobre, un espace sera réservé au grand public avec une succession de quatorze discours dirigés par seize orateurs prestigieux qui, entre le matin et l’après-midi, offriront leurs expériences sur les trois valeurs du festival, environnement, société et économie. Ces échanges donneront lieu à un flux immersif d’énergie et de visions visant à la croissance collective de l’écosystème et au développement des compétences futures.

Pour écouter les discours prévus, qui auront lieu dans le tout nouvel auditorium Varco de la Piazza Foro Boario, il est nécessaire de réserver votre billet d’entrée ici : https://www.eventbrite.it/e/biglietti-e-in-arrivo-great-innova-2020-a-cuneo-121057473161.

Toutes les informations concernant le festival sont disponibles sur le site https://greatinnova.com.

Great Innova a obtenu le patronage de la Commune de Cuneo, de la Province de Cuneo, d’Europe Direct Cuneo Piemonte area south-west – Sportello per l’Europa et de la Chambre de commerce de Cuneo. Il est réalisé avec la contribution de la Fondazione CRC, de la Banca di Caraglio, du Sistemi Cuneo, de Nuvola Srl et est soutenu par Startup Grind, Fiordirisorse, Koodit, Improving Smart Business, Social innovation Teams Cuneo, Parco Fluviale Gesso e Stura, TAKE5 ! et TipolitoEuropa.

L’implication citoyenne comme vecteur de coopération territoriale

L’implication citoyenne comme vecteur de coopération territoriale

« Empowering Citizens », autrement dit l’implication des citoyens, est l’un des thèmes majeurs qui sera abordé lors des 18èmes semaines européennes des régions et des villes (EWRC), qui se tiennent tout au long du mois d’octobre.

C’est aussi l’un des objectifs de la future programmation du programme de coopération territoriale INTERREG ALCOTRA 2021-2027.

Pour l’ensemble des acteurs du PITER ALPIMED, c’est un vecteur sur lequel nous souhaitons nous appuyer encore plus pour répondre aux enjeux de coopération territoriale qui sont les nôtres. Notre ambition est bien d’amorcer une dynamique autour d’une stratégie territoriale de coopération à l’échelle d’ALCOTRA sur des territoires partageant des problématiques et objectifs communs.

Pour y parvenir, un calendrier d’évènements a été mis en place et c’est ici l’occasion de le détailler.

Un premier rendez-vous sous le format d’un webinaire s’est donc tenu le 29 juillet dernier et a réuni, pour la première fois depuis leur création, l’ensemble des 6 PITER franco-italiens, la région Ligure, le programme ALCOTRA et la Commission Européenne. Pendant plus de 2 heures, les participants ont pu partager leurs expériences, transmettre les bonnes pratiques et échanger sur leurs problématiques autour de la place des citoyens. L’engouement a été total et l’expérience pourrait être renouvelée dans les mois à venir.

Fort de ce premier succès, le PITER ALPIMED s’est porté candidat pour l’organisation d’un « participatory lab » ou atelier participatif dans le cadre de « l’European Week of Regions and Cities », en visioconférence toujours étant donné le contexte sanitaire. Intitulé « Beyond the borders of citizen engagement », il se tiendra le 14 octobre prochain et ambitionne de réunir une centaine de participants venus de l’Europe entière.

Au programme de cet évènement – qui se tient traditionnellement chaque année à Bruxelles – une table ronde réunissant des experts de la coopération transfrontalière ou de la question de la participation citoyenne précèdera un échange de questions-réponses avec les participants. Avec toujours à l’esprit la volonté de partager les bonnes pratiques et de croiser les expériences, cette rencontre sera également l’occasion d’étendre les problématiques déjà abordées le 29 juillet à l’échelle européenne pour identifier des solutions concrètes, se projeter sur les projets d’actions futurs et faire en sorte que le tout soit mené avec un maximum d’efficacité et d’utilité possibles.

Animée par Jean-Paul Judson, la table ronde rassemblera des acteurs de terrains et des experts européens de la gouvernance pour préparer la future politique transfrontalière de proximité qui contribue à rapprocher l’Europe des citoyens. Inspirés par les résultats du programme INTERREG ALCOTRA dans la région alpine entre la France et l’Italie, et par l’expérience d’autres régions transfrontalières européennes, l’objectif est d’unir les forces de chacun pour surmonter les barrières naturelles et créer les conditions d’un développement territorial réussi, où les citoyens, la société civile et les administrations publiques co-créent leur zone frontalière commune.

Si vous souhaitez y participer, les inscriptions sont toujours ouvertes et il suffit de vous connecter à l’adresse suivante pour réserver votre place :
https://europa.eu/regions-and-cities/programme/sessions/1490_en

Vous aurez l’occasion d’échanger avec :

  • Olivier Baudelet, Senior Expert ETC/better governance, DG REGIO, European Commission, Belgium.
  • Patrice Harster, General Director, EGTC PAMINA, France.
  • Szilveszter Holop, Deputy Head of Joint Secretariat Interreg V-A Hungary-Slovakia Programme.
  • Alice Jude, Crossborder unit manager, Metropolitan city of Nice, France.
  • Judith Lenhart, Project Manager, Trinational Eurodistrict of Basel, France.
  • Marco Rolandi, European affairs and international relations’ Unit Manager, Liguria Region, Italy.
  • Jean Louis Valls, Director, Managing Authority INTERREG V-A POCTEFA FR-SP, Spain.
  • Davide Perrone, Training officer of Joint Secretariat Cross- Interreg V-A France-Italy ALCOTRA Programme.

Enfin, pour achever (en beauté) ce calendrier évènementiel autour de l’implication des citoyens pour une meilleure coopération transfrontalière, le PITER ALPIMED sera présent lors des différentes manifestations euro-alpines qui se dérouleront à Nice du 9 au 11 décembre prochain. Ce rendez-vous qui unit la Convention Alpine et le forum annuel de la SUERA (Stratégie de l’Union Européenne pour la région alpine) sera l’occasion de faire la restitution de l’ensemble des travaux pilotés par le PITER ALPIMED au travers du webinaire et du « participatory lab ». Une belle visibilité autour des actions et projets déjà mis en œuvre est attendue en vue de la future programmation du programme ALCOTRA.

Une merveille de chemin de fer

Une merveille de chemin de fer

Il a récemment eu 90 ans, il est long d’environ 120 km et, dans le tronçon entre Borgo San Dalmazzo et Breil-sur-Roya, il traverse les Alpes Maritimes à travers les étroites vallées de la Roya et de la Vermenagna grâce à une série de travaux d’ingénierie de grande valeur. Sur son parcours, on compte en effet plus de quatre-vingts ponts et viaducs et une centaine de tunnels. Certains sont vissés dans la roche à la suite d’un audacieux aménagement hélicoïdal pour surmonter la dénivellation imposée par la montagne, soit un millier de mètres en moins sur une longueur de cinquante kilomètres à vol d’oiseau.

Il s’agit de Cuneo-Ventimiglia-Nice, le “Chemin de fer des merveilles”, qui a été classé en 2016 par le magazine allemand Hörzu parmi les dix plus belles lignes ferroviaires du monde.

C’est Camillo Benso, le célèbre comte de Cavour et Premier ministre italien, qui a présenté la demande de construction en 1853. Cependant, les travaux ne commencent qu’en 1882 et se poursuivent pendant des décennies, jusqu’à ce que les dernières sections du côté français ne soient achevées qu’après la Première Guerre mondiale. La ligne complète est inaugurée le 30 octobre 1928.

Après la Seconde Guerre mondiale, lorsqu’elle fut interrompue et que beaucoup de ses ouvrages furent endommagés, la voie ferrée resta inopérante jusqu’en 1979 : ce n’est qu’alors que les trains reprirent la circulation sur sa voie unique.

Malgré son caractère spectaculaire, la ligne est en déclin depuis quelques années, ce qui a entraîné une réduction considérable du nombre de lignes et une menace récurrente de fermeture, exacerbée par la double gestion de l’Italie et de la France.

De nombreux groupes de sensibilisation locaux travaillent d’arrache-pied pour que ce transport historique ne soit pas oublié et réclament la mise en place de politiques de revitalisation pour développer un itinéraire qui pourrait jouer un rôle majeur en termes de tourisme.

Le projet unique ALPIMED MOBIL a également placé parmi ses principaux objectifs la valorisation de Cuneo-Ventimiglia-Nice, considéré comme un axe stratégique pour la mobilité durable sur le territoire.

Pour atteindre ces résultats, une partie du travail est effectuée au niveau de la communication et de la sensibilisation. Parmi les nombreuses initiatives mises en place, notons l’édition 2020 de “I Luoghi del Cuore”, le plus important projet italien de sensibilisation à la valeur du patrimoine culturel, organisé par le FAI – “Fondo per l’Ambiente Italiano”.

Tous les deux ans, le FAI propose de voter sur des lieux uniques qui représentent une part importante de notre vie et que nous voudrions protéger pour toujours, des lieux à ne pas oublier et à préserver pour l’avenir. Suite à ce vote, l’organisation lance des projets d’entretien, de protection, de promotion et de développement pour protéger et valoriser les biens les plus plébiscités par le grand public. C’est une occasion unique  à ne pas manquer pour mettre en valeur le patrimoine culturel qui risque d’être injustement oublié et de tomber en ruine.

Cuneo-Ventimiglia-Nice a donc été mentionné dans ce concours et, grâce à la contribution de comités spontanés invitant la population à voter, la ligne ferroviaire se trouve actuellement à la deuxième place du classement. Il reste du temps jusqu’au 15 décembre pour voter et contribuer à garantir au chemin de fer magique un avenir digne de ce nom, en préservant son patrimoine artistique, architectural et technique : le vote peut être réalisé directement en ligne à l’adresse https://www.fondoambiente.it/il-fai/grandi-campagne/i-luoghi-del-cuore/cerca-un-luogo.

Pour compléter vos connaissances sur cet ouvrage exceptionnel de génie civil, deux musées fascinants sont visitables, côté italien et côté français.

Dans l’ancien dépôt de locomotives de la gare de Breil-sur-Roya se trouve l’Ecomusée du Train des Merveilles [https://www.vermenagna-roya.eu/it/patrimonio/ecomuseo-du-haut-pays-e-dei-trasporti/]. Il conserve un grand nombre de matériel ferroviaire, dont des locomotives spectaculaires. La gare de Robilante abrite le Museo de la Cuneo-Nice [https://www.vermenagna-roya.eu/it/patrimonio/museo-della-cuneo-nizza/], un musée permanent où des objets souvenirs, des photographies d’époque, du matériel de manœuvre, du mobilier et des maquettes permettent aux visiteurs de revivre l’histoire de la ligne de chemin de fer.

Il ne vous plus qu’une chose à faire : voter pour cette merveille de chemin de fer.

Crédits photo : Fédérico Santagati