C’était le 2 octobre 2020. Alex, la première tempête de la saison hivernale formée sur l’Atlantique Nord, frappait violemment les Alpes de la Méditerranée, et plus particulièrement 4 de ses vallées : la Vésubie et la Roya côté français, la Vermenagna et l’Argentina côté italien. En 24 heures, des pluies diluviennes s’abattaient sur nos villages, offrant à nos yeux ébahis un paysage de désolation empreint de tristesse et d’incompréhension.

Mais très vite, l’abattement laissait place à l’envie grâce à une solidarité et une entraide sans commune mesure, dont seuls les habitants de ces vallées ont le secret. Bien sûr, de nombreuses habitations sont à rebâtir, des infrastructures sont à reconstruire ou à consolider et des bâtiments professionnels sont à renforcer. Mais il existe une énergie telle qu’elle pourrait en être une source d’inspiration universelle après une année 2020 inédite et difficile à tout point de vue.

Alors comment la vie s’organise-t-elle sur notre territoire de montagne transfrontalier après une catastrophe naturelle d’une telle ampleur ?

Plus globalement, quels sont les impacts du changement climatique sur l’habitabilité de notre territoire ?

C’est ce que nous avons voulu essayer de comprendre en allant à la rencontre des habitants de ces vallées françaises et italiennes.

Ils sont agriculteurs, restaurateurs, guides haute montagne, collégiens, lycéens, éducateurs sportifs ou chefs d’entreprise et nous avons recueilli leurs témoignages autour de 4 grandes thématiques : tourisme, agriculture, mobilité et paysage.

Découvrez-les au travers des 4 vidéos suivantes.

 

 

 

 

À n’en pas douter : grâce à des personnalités telles que celles-ci, notre territoire transalpin s’en relèvera grandi.

Merci à tous pour votre énergie et pour la résilience dont vous faîtes preuve.